communiqué HPV  : vaccination des garçons aussi
Logo SFDermato-Info
Tout
sur la peau,
c'est
dermato-info !
Logo de la Société Française de Dermatologie
Accueil ACTUALITÉS ENCYCLOPÉDIE TUTOS

cryothérapie

traitement par le froid

À propos de cet article :

Résumé

La cryothérapie vient de l' association des termes grecs « kruos » (cryo) qui signifie froid et « therapeuein » qui signifie soigner.

Le principe consiste à provoquer une congélation très rapide suivie d' un réchauffement lent qui entraîne la destruction de la lésion cutanée traitée.

La cryothérapie superficielle au coton ou au cryo spray permet de détruire des lésions cutanées le plus souvent superficielles et bénignes (verrues, kératoses actiniques). La cryochirurgie sous anesthésie locale est indiquée dans le traitement des carcinomes baso-cellulaires et dans certaines lésions précancéreuses.

Utilisés de façon empirique depuis l' époque d' Hippocrate, les traitements par le froid ont connu leur essor à partir des années 1970 où les premières études ont démontré leur réelle efficacité. En dermatologie, la cryothérapie est utilisée afin de détruire certaines lésions.

Les traitements par le froid

Comprendre

La cryothérapie vient de l' association des termes grecs « kruos » (cryo, qui signifie froid) et « therapeuein » qui signifie soigner. Utilisés de façon empirique depuis l' époque d' Hippocrate, les traitements par le froid ont connu leur essor à partir des années 1970 où les premières études ont démontré leur réelle efficacité. En dermatologie, la cryothérapie est utilisée afin de faire disparaître certaines lésions.

Pourquoi ?

Les traitements par le froid utilisés en dermatologie ont pour objectif de détruire les lésions cutanées en les brûlant.

  • On parle de cryothérapie pour la destruction par brûlure superficielle.
  • On parle de cryochirurgie lorsque cette technique est utilisée sous anesthésie locale pour détruire plus en profondeur certaines tumeurs et des cancers cutanés. L' intensité du froid délivré par la congélation est alors contrôlée.

Comment ça marche ?

Si le refroidissement progressif de tissus humains permet leur conservation, la congélation très rapide suivie d' un réchauffement lent entraîne, en revanche, leur destruction.

Le principe des traitements par le froid est d' appliquer brutalement sur les lésions à détruire une source de froid, en général de l' azote liquide, afin de créer un véritable « choc thermique ». L' abaissement très brutal de la température engendre une cristallisation de l' eau intracellulaire, c' est-à-dire de l' eau contenue dans les cellules, à l' origine d' une destruction de la membrane et des structures cellulaires, responsables de la mort de la cellule. Le réchauffement progressif du tissu renforce encore ce processus de destruction cellulaire.

Quand les utilise-t-on ?

Indication des traitements par le froid

Les traitements par le froid sont utilisés pour détruire des lésions cutanées bénignes superficielles telles que les verrues et les kératoses actiniques et les condylomes. La disparition des lésions n' est que très rarement obtenue en une seule séance et il faut, en général, recommencer l' opération plusieurs fois.

La cryothérapie représente également le traitement de choix pour détruire des tumeurs superficielles de l' épiderme, ainsi que certaines tumeurs vasculaires.

La cryochirurgie est indiquée dans le traitement des carcinomes baso-cellulaires et dans certaines lésions précancéreuses.

Comment ça se passe ?

cryothérapie et cryochirurgie

Cryothérapie

Les séances de cryothérapie se déroulent au cabinet du dermatologue ou à l' hôpital. Il n' y a pas d' anesthésie locale.

L' azote liquide, peut être appliqué de 2 manières :

  • soit à l' aide d' un coton-tige trempé dans l' azote contenu dans une cupule en inox, avec un temps de contact de dix secondes à deux reprises.
  • soit propulsé directement à l' aide d' un cryo spray, container pressurisé (sous pression) contenant l' azote, et équipé de gicleurs de taille différentes adaptés à la surface de la lésion à traiter. Le temps d' application est d' une vingtaine de secondes.

Lorsque l' azote liquide s' échappe du container, il s' évapore, générant alors une fumée blanche assez épaisse qui se disperse aussitôt.

La sensation ressentie est double avec une légère douleur pendant l' application et quelques minutes après une sensation de brûlure brève pendant la phase de décongélation.

Cryochirurgie

La cryochirurgie se pratique en revanche sous anesthésie locale. Les réactions locales sont souvent importantes avec en particulier un œdème qui peut-être volumineux. L' intensité et la profondeur du froid délivré par la congélation est alors contrôlée par un appareil spécial (impédancemètre).

Après le traitement par le froid…

Résultats, effets secondaires et complications, surveillance, précautions

Quels sont les résultats ?

L' objectif est d' obtenir une destruction progressive des lésions. Pour les lésions superficielles, une séance est parfois suffisante, mais les lésions plus profondes nécessitent généralement plusieurs séances. La cryochirurgie est en général plus radicale et la destruction des lésions est totale en une seule séance.

Quels effets secondaires et quelles complications ?

Après la séance de cryothérapie, la peau se comporte localement comme une brûlure, avec une rougeur, un gonflement dû à l' œdème. Il peut même survenir une cloque contenant du liquide avec plus ou moins de sang. Il peut être nécessaire alors de percer cette cloque afin que le liquide puisse s' évacuer et que la cicatrisation puisse se faire. Une croûte survient et tombe au bout de quelques jours.

La tolérance de la cryochirurgie est bonne. Les patients se plaignent en effet rarement de douleur qui n' excède pas habituellement les heures suivant la séance. Il existe un inconfort passager occasionné par l' œdème important, surtout lorsqu' il s' agit de lésions localisées sur les paupières. Il est habituel d' observer un suintement pendant environ une semaine quelle que soit la localisation des lésions traitées. Avec des soins adaptés, la cicatrisation est très bonne, mais il peut persister des hypopigmentations (décolorations), en particulier sur peau noire, asiatique ou méditerranéenne.

Quelle surveillance ?

Il convient de s' assurer du bon déroulement du processus de cicatrisation en adaptant les soins locaux aux différente phases et de surveiller l' efficacité du traitement afin de recommencer une nouvelle séance si nécessaire.

Quelles précautions ?

Il faut s' interdire de retirer trop rapidement les croûtes formées sous peine de favoriser une marque cicatricielle résiduelle.

Il faut savoir que certaines zones, comme les jambes, cicatrisent souvent avec retard.

Enfin, pour les cryothérapies effectuées en zone exposée à la lumière solaire (visage, dos des mains), il est préférable d' éviter de les faire traiter en période estivale et de protéger les zones traitées par une crème écran solaire pour limiter le risque d' hyperpigmentation séquellaire.

Actualité


Notice: Undefined index: comm in /srv/vhost/dermato-info.fr/www/prod/APP/view/page/part/news.php on line 122

Notice: Undefined index: news in /srv/vhost/dermato-info.fr/www/prod/APP/view/page/part/news.php on line 138

Notice: Undefined index: news in /srv/vhost/dermato-info.fr/www/prod/APP/view/page/part/news.php on line 154

Notice: Undefined index: comm in /srv/vhost/dermato-info.fr/www/prod/APP/view/page/part/news.php on line 154

Il n’y a pas d’actualité pour cette thématique.

  • Cet article vous-a-t-il été utile ?

Votre avis compte !

Cet avis ne sera pas diffusé sur ce site, mais uniquement transmis à notre comité rédactionnel.
Votre email ne sera utilisé que pour vous répondre uniquement si le comité le juge nécessaire.
Aucune demande d’avis médical ne sera répondue via ce formulaire, consultez un dermatologue.

Partenaires institutionnels