communiqué HPV  : vaccination des garçons aussi
Logo SFDermato-Info
Tout
sur la peau,
c'est
dermato-info !
Logo de la Société Française de Dermatologie
Accueil ACTUALITÉS ENCYCLOPÉDIE TUTOS

la gale

À propos de cet article :

Résumé

La gale humaine est une affection contagieuse de la peau, qui se transmet le plus souvent par contact humain direct. Elle est due à un parasite acarien, le sarcopte, qui pénètre la couche superficielle de la peau.

Elle s' observe à tous les âges, dans toutes les populations, et dans tous les milieux socio-économiques. La gale est fréquente, on estime qu' environ 300 millions de personnes sont concernées dans le monde.

sarcoptes scabiei: la gale
Gale : sarcoptes scabiei

La gale, à quoi ça ressemble ?

Comprendre

On distingue plusieurs formes de gale :

  • La gale commune classique
  • La gale du nourrisson
  • La gale croûteuse hyperkératosique
  • Les formes compliquées : gale eczématisée, gale surinfectée

La gale commune typique

Le diagnostic de la gale commune est clinique, il est fait par l'examen du patient par le médecin.

Le principal symptôme est l’ existence de démangeaisons (prurit) chroniques, quasi permanentes, et plus importantes la nuit. La notion de prurit chez les proches et dans l'entourage, peut orienter le diagnostic.

Les lésions cutanées les plus fréquentes ne sont pas spécifiques car elles sont liées au grattage, ou à la réaction immunitaire inflammatoire de l’ organisme à la présence du sarcopte dans la peau : elles sont à type de stries linéaires, griffures, petite croûtes, plaques de rougeurs et de sécheresse de la peau.

Les lésions spécifiques ne sont pas toujours présentes, elles sont à rechercher avec attention :

  • Les sillons :
    lésions de quelques millimètres en forme de lignes sinueuses, dues au trajet du parasite dans la couche cornée de l’ épiderme
  • Les vésicules perlées :
    petites élevures ou minuscules « cloques », de la taille d'une tête d’ épingle, situées à l'extrémité du sillon (là où se loge le parasite)
gale sillons
Sillons de la gale

C'est au niveau des vésicules et des sillons que l'on peut le plus souvent observer le parasite, à l’ aide d’ un dermatoscope posé sur la peau (grosse loupe éclairée, qui grossit 10 fois la surface de la peau). Le sarcopte est invisible à lœil nu, mais il prend l'aspect,sous le dermatoscope, d'un tout petit triangle noir ou brun foncé, en forme de deltaplane ou de chapeau chinois, caractéristique, et qui permet d'affirmer le diagnostic. (ce deltaplane correspond à la partie antérieure du parasite).

Toutefois, une recherche négative n’ élimine pas le diagnostic, surtout quand le nombre de parasites est peu important dans la peau.

gale sillons DSC
Sillons de la gale
gale deltaplane
Deltaplane, partie antérieure du parasite

Les autres lésions spécifiques sont les nodules scabieux, lésions nodulaires rouges ou violacées en relief, en dômes, de plusieurs millimètres, voire centimétriques, qui sont fréquentes en particulier au niveau des bourses chez l’ homme. Elles sont d'origine immuno-allergique.

gale nodule scabieux
Nodule scabieux de la gale

La topographie de ces lésions spécifiques et non spécifiques est évocatrice du diagnostic, quand elles se situent au niveau des espaces interdigitaux (entre les doigts), de la face antérieure des poignets, au niveau des coudes, des aisselles, des fesses, du nombril, de la face interne des cuisses, au niveau des organes génitaux notamment chez l’ homme, et des seins chez la femme.Le dos et le visage sont habituellement épargnés.

localisation de la gale
Localisation de la gale

La gale est une maladie contagieuse. La transmission est dans la plupart des cas directe, entre humains, par contacts étroits de la peau. Pour avoir lieu, la transmission nécessite des contacts directs, prolongés ou répétés, tels qu’ on les rencontre au sein d'un couple ou d'une famille. Du fait de la possible contamination pendant les rapports sexuels, la gale est aussi considérée comme une infection sexuellement transmissible (IST). La transmission indirecte par les vêtements ou la literie est possible mais beaucoup plus rare, sauf dans les formes hyperkératosiques.

La gale dite « des gens propres », est de diagnostic souvent difficile en raison de la rareté des lésions, il faut y penser devant des démangeaisons chroniques diffuses persistantes.

La gale profuse ou étendue se caractérise par des lésions plus nombreuses et par une extension des lésions à l'ensemble du corps. On retrouve ainsi des lésions cutanées dans le dos. Elle est souvent liée à un diagnostic tardif, à des traitements inadaptés, ou à la présence d'un terrain immunitaire défavorable, avec une immunité diminuée.

La gale du nourrisson

Chez le tout petit enfant, la gale peut revêtir un aspect trompeur avec, en particulier, une atteinte du visage, des nodules scabieux autour des aisselles, et des vésicules perlées (petites cloques à liquide clair) ou pustules (petites cloques à liquide trouble) des paumes des mains et des plantes des pieds.

gale,nodule scabieux enfant
Gale,nodule scabieux chez un enfant
gale_enfant
Gale chez un enfant
gale_vésicule-enfant
Gale, vésicules chez un enfant
gale_sillon-enfant
Gale, sillons chez un enfant

La gale hyperkératosique ou croûteuse

Elle survient dans un contexte particulier d’ immunodépression (baisse des défenses naturelles, secondaire à une maladie), ou chez des sujets âgés vivant en collectivité. Tout le corps est atteint y compris le visage, le cuir chevelu, les ongles. Il existe une érythrodermie (rougeur diffuse de tout le corps) avec des lésions hyperkératosiques, ce qui signifie que la couche cornée de la peau est très épaissie avec des squames, et des croûtes, et ce de façon très étendue. Fait important, le prurit peut être absent ou modéré. Beaucoup moins fréquente que la gale commune, il s'agit d'une gale extrêmement contagieuse avec des milliers de parasites dans la peau. Parfois la gale hyperkératosique est limitée à un segment de peau.

gale hyperkératosique
Gale hyperkératosique
gale hyperkératosique
Gale hyperkératosique

Les gales compliquées

Les lésions de gale peuvent être surinfectées, en particulier par du staphylocoque (une bactérie colonise secondairement la peau atteinte par le parasite de la gale) On parle alors d'impétiginisation des lésions. Un eczéma peut également survenir secondairement à la gale, chez les personnes à peau sèche, et/ou par intolérance au traitement.

La gale animale

Il existe également une gale animale liée à d'autres sarcoptes, dont il existe plusieurs types : gale du chien, gale du mouton… ces différentes gales peuvent se transmettre à l’ humain, qui représente une impasse parasitaire, (il ne peut pas la transmettre à un autre humain). La gale animale se manifeste aussi par des démangeaisons.

Les causes de la gale

La gale est une parasitose externe de la peau dont l'agent responsable est un acarien : Sarcoptes scabiei hominis, ou sarcopte.

microscopie gale
La gale au microsope

Le sarcopte, est un parasite humain obligatoire, invisible à l'œil nu, qui ne survit que quelques jours en dehors de l'humain. Seule la femelle est pathogène, et donc responsable des lésions.

La femelle fécondée creuse une galerie (qui correspond au sillon parfois visible à la surface de la peau) dans la couche cornée de l'épiderme, où elle dépose ses oeufs, qui éclosent en 3 à 5 jours. Les larves deviennent adultes en 2 à 3 semaines. Le nombre de parasites, d’ environ 10 dans la gale commune, peut atteindre plusieurs centaines voire milliers dans les gales profuse et hyperkératosique.

La mobilité de l’ acarien à la surface de la peau est bonne, de l'ordre de plusieurs centimètres par heure, pour des températures de 25°C à 30°C. Il perd en revanche sa mobilité pour des températures inférieures à 20°C et meurt alors en 12 à 24 heures. Il est tué très rapidement lorsque la température dépasse les 55°C.

La période d'incubation (temps entre la contamination de la peau par le parasite et les premiers symptômes) est de trois semaines.

Quels examens pour la gale ?

Le diagnostic de la gale est clinique et sera fait par le médecin sur l' analyse des différents symptômes et du contexte.

La visualisation du parasite avec le dermatoscope permet d’affirmer le diagnostic. Ces éléments seront suffisants pour établir le diagnostic et proposer le traitement.

Dans de rares cas, un prélèvement parasitologique (grattage de la peau et des lésions) permettra de visualiser au laboratoire le parasite et/ou ses oeufs, mais c' est un examen moyennement sensible (ce qui signifie que lorsqu' il est négatif, cet examen ne permet pas d' éliminer le diagnostic) et très peu de laboratoires actuellement peuvent le pratiquer. Il est donc exceptionnellement prescrit.

Selon le contexte, la gale peut-être considérée comme une affection sexuellement transmissible, un bilan à la recherche d' autres maladies sexuellement transmissibles (Syphilis, HIV, etc…) pourra éventuellement être proposé.

Les traitements de la gale

Le diagnostic doit être établi avec certitude avant de démarrer tout traitement.

Il est particulièrement important de respecter très rigoureusement toutes les consignes de traitement qui ont été données par le médecin et le pharmacien, pour éradiquer le parasite. Un traitement incomplet ne permet pas de guérir le patient, et expose son entourage à la contamination.

Du fait de la contagiosité de la gale, le patient et son entourage doivent être traités en même temps.

Il faut donc identifier et prendre en charge également les « sujets contacts» .

Les sujets-contacts sont définis selon le degré de proximité avec la personne atteinte de gale, en 3 cercles :

  • 1er cercle :
    personnes ayant eu un contact direct prolongé avec le patient, (entourage familial, relation sexuelle, soins infirmiers et de toilette aux patients hospitalisés, …)
  • 2ème cercle :
    personnes vivant ou travaillant dans la même collectivité
  • 3ème cercle :
    personnes visitant occasionnellement la collectivité, et entourage familial des personnes fréquentant régulièrement la collectivité

Aucun des traitements disponibles n' est actif sur les œufs du parasite. Il faut donc impérativement faire 2 traitements complets à une semaine d' intervalle pour assurer la guérison. (le deuxième traitement, permettant de tuer les parasites issus des œufs ayant éclos dans les jours qui suivent le premier traitement)

Un traitement complet comporte le traitement de la personne atteinte, le traitement de l' entourage, et le traitement de l' environnement du patient.

Traitement de la gale commune

Il existe 2 possibilités de traitement de la gale commune :

  • le traitement local par application de crème ou lotion sur le corps,
  • ou bien le traitement oral (par comprimés à avaler).

Il n' y a pas actuellement de niveau de preuve suffisant pour recommander de préférence un traitement local ou bien un traitement oral, ou bien l' association des deux (des études de comparaison des différentes possibilités sont actuellement en cours). Mais toutes les stratégies sont efficaces, si elles sont correctement faites. Chaque cas est particulier et le médecin adapte le traitement en fonction du patient et du contexte.

Le traitement local

2 médicaments sont disponibles et pris en charge par l’ assurance maladie :

  • la perméthrine crème
  • le benzoate de benzyle en lotion

Il existe plusieurs protocoles d' applications, à respecter scrupuleusement selon la prescription qui a été faite. Pour ces 2 traitements, le médicament doit être appliqué uniformément en fine couche sur toute la peau du corps (sans oublier un cm2 de peau ! Y compris les organes génitaux, les plis, les paumes et les plantes) après un bain ou douche, sur une peau propre et sèche. Le cuir chevelu et le visage seront traités éventuellement, selon la prescription médicale.

Il faut laisser agir le médicament plusieurs heures :

  • toute une nuit pour la permethrine en crème (de 8 à 12 heures, au moins 8 heures),
  • toute une journée (24 heures) pour le benzoate de benzyle en lotion,
  • puis reprendre une douche ou un bain pour laver et éliminer le médicament.

Le traitement oral

Il s' agit de l’ ivermectine (à la dose moyenne de 200 µg par kg de poids), en comprimés, prise en charge par l’ assurance maladie, et qui doit être avalée le matin, de préférence à distance du repas (prendre son petit déjeuner, attendre 2 heures pour avaler les comprimés avec un verre d’ eau, puis attendre de nouveau 2 heures avant de manger).(toutefois ce mode de prise du médicament est controversé puisqu' il serait possible que les corps gras alimentaires facilitent l' absorption du médicament).

Le traitement de l’ entourage

Le traitement de la personne atteinte de gale doit obligatoirement s’ accompagner du traitement des personnes du premier cercle (même si elles ne se grattent pas, car il est possible qu' elles soient atteintes mais en phase d' incubation) et du traitement de l’ environnement. Toutes ces personnes doivent se traiter en même temps.

Le traitement de l' environnement

Il est très important, il s' agit de décontaminer les vêtements, le linge, et le lieu d’ habitation. Il doit être fait le lendemain du traitement des personnes. Les vêtements portés au cours de la dernière semaine, le linge de toilette , et le linge de la literie doivent être lavés à 60°C. Le lendemain du traitement, il faut donc changer les draps, utiliser des serviettes propres pour la toilette, et ne porter que des vêtements propres ou décontaminés.

Les vêtements ne pouvant être lavés à 60°C (couvertures, manteaux, bonnets, écharpes, gants, lainages …) seront décontaminés en les enfermant dans des sacs plastiques (type sac poubelle) avec un insecticide acaricide (qui détruit les acariens) pulvérisé dans le sac, et hermétiquement clos pour 4 heures. Sans acaricide, et dans des sacs plastiques bien fermés et vidés de leur air, les vêtements resteront en « quarantaine»  pour 3 jours en cas de gale commune, 8 jours en cas de gale hyperkératosique, ce qui est aussi efficace. Les parasites sont tués par le froid : on peut donc placer les vêtements dans un congélateur pour la nuit, et par la chaleur à 60°C : un cycle de séchoir à 60°C est suffisant. Le nettoyage au pressing est également efficace.

Le nettoyage simple (aspirateur, lavage) des locaux doit être réalisé. (aspirer les moquettes). Les surfaces froides et inertes ne sont pas contaminantes (plastiques, vaisselle, couverts, stylos, cahiers…). Les surfaces absorbantes (canapés, fauteuils en tissu, matelas,…) sont rarement contaminantes en cas de gale commune. En cas de gale profuse ou croûteuse, elles seront traitées par un spray acaricide.

Le traitement complet de la personne atteinte, de son entourage, et des vêtements doit toujours être refait en totalité une deuxième fois, une semaine plus tard.

Cas particuliers

La femme enceinte et l' allaitement  :

Les trois médicaments : la perméthrine crème, le benzoate de benzyle en lotion, et l’ ivermectine peuvent être utilisés chez la femme enceinte, quel que soit le terme de la grossesse. cf. lecrat.fr

Pendant l' allaitement, on privilégie le traitement oral par ivermectine.

Les enfants :

  • l’ ivermectine est utilisable à partir de 15 kg de poids, les comprimés peuvent être écrasés dans un laitage, la dose est calculée en fonction du poids de l’ enfant.
  • la perméthrine crème est utilisable à partir de l’ âge de deux mois, la quantité appliquée est adaptée en fonction de l' âge de l’ enfant.
  • le benzoate de benzyle en lotion est utilisable à partir de l' âge de un mois mais le temps de contact est réduit en fonction de l’ âge, à partir de deux ans, le protocole est le même que pour l' adulte.

Quel que soit le traitement, il doit toujours être refait une semaine plus tard.

Dans les collectivités d' enfants, l' éviction est de trois jours après la mise en route du traitement pour une gale commune

Traitement de la gale infectée

Il faut d' abord commencer par un traitement antibiotique, puis débuter le traitement de la gale un à deux jours plus tard.

Traitement de la gale eczématisée

Le traitement par ivemectine est privilégié, et par crèmes hydratantes émollientes (hydratantes).

Traitement de la gale hyperkératosique

Le traitement oral est associé au traitement local. Le patient est le plus souvent hospitalisé et isolé et un traitement spécifique local de l' hyperkératose doit être réalisé. Le premier, le deuxième, le troisième cercles doivent être traités de même que l' environnement, la pulvérisation d' un acaricide est nécessaire et la désinfection du linge doit être faite pour le linge utilisé depuis moins de 10 jours.

Conseils contre la gale

Des solutions lorsque ça gratte !

Le prurit, les démangeaisons peuvent persister jusqu' à 4 semaines après un traitement correctement effectué, et efficace, la persistance de ce prurit ne doit pas conduire à des traitements répétés, inutiles, et potentiellement toxiques ou irritants.

Des crèmes hydratantes émollientes et anti-inflammatoires dermo-corticoïdes sont prescrites en relais pour contrôler les démangeaisons persistantes, et traiter les nodules scabieux, d’origine immuno-allergique.

L’essentiel à retenir

En 5 points

La gale c’est :

  • une affection contagieuse fréquente
  • due à un parasite (le sarcopte) qui colonise les couches superficielles de la peau
    et qui se transmet entre humains par contact direct prolongé
  • qui se manifeste surtout par des démangeaisons chroniques, plus importantes la nuit
    et qui peut toucher tous les âges, toutes les populations, tous les milieux socio-économiques
  • son diagnostic doit être porté par un médecin qui analyse les lésions cutanées, le contexte,
    et qui alors prescrit le traitement adapté.
  • son traitement est lourd puisqu' il comprend sur 24H, le traitement de la personne atteinte, de son entourage proche, du linge et des vêtements
    le traitement complet doit être répété une deuxième fois, une semaine plus tard !

Enfin un traitement incomplet ou mal fait, expose à des récidives et à une dissémination de la maladie à l’entourage de la personne atteinte.

La SFD soutient des projets de recherche

dans cette thématique

Les projets de recherche

Asso. de patients et soutien

Faîtes-vous connaître, aucune asso de patient n'est référencée pour cette affection sur notre site !

Actualité

Les communiqués SFD

Les brèves

  • Cet article vous-a-t-il été utile ?

Votre avis compte !

Cet avis ne sera pas diffusé sur ce site, mais uniquement transmis à notre comité rédactionnel.
Votre email ne sera utilisé que pour vous répondre uniquement si le comité le juge nécessaire.
Aucune demande d’avis médical ne sera répondue via ce formulaire, consultez un dermatologue.

Partenaires institutionnels