SHA et soleil  : ce que vous devez savoir
Logo SFDermato-Info
Tout
sur la peau,
c'est
dermato-info !
Logo de la Société Française de Dermatologie
Accueil ACTUALITÉS ENCYCLOPÉDIE TUTOS

le prurit anal

À propos de cet article :

Qu’est-ce-que c’est ?

Fiche info patient

Qu'est ce que l'anus et qu'est ce que le prurit ?

L'anus est la partie terminale du tube digestif. Il permet l’évacuation des gaz et des selles. On distingue le canal anal et la marge anale. La muqueuse du canal anal est une zone de transition entre la muqueuse digestive du rectum et la peau de la marge anale.

Le prurit est le terme médical pour démangeaisons. Le prurit anal se définit donc comme une sensation de picotement irritant qui donne envie de se ratter. Le prurit peut être constant ou transitoire, à certains horaires de la journée ou de façon aléatoire. Il est source d'inconfort et de gêne.

Quelles sont les causes de prurit anal ?

Le prurit peut avoir pour origine des maladies de la peau ou bien des maladies du canal anal (« causes proctologiques »). Toutes les maladies de l'anus peuvent induire un prurit car il s'agit d'une zone ayant tendance à macérer et car c’est une zone particulièrement innervée.

Concernant les maladies de la peau, les maladies les plus fréquemment observées sont l'eczéma de contact (un ou des produits ont été appliqués auxquels le patient est allergique), le psoriasis ou bien l'application de produits irritants (sans pour autant qu'il y ait d'allergie à proprement parler). Fréquemment le prurit est lié à une macération secondaire à la présence de résidus de selles. A contrario, un excès d’hygiène peut aussi être à l’origine d’un prurit anal car il fragilise la peau de la marge anale. Ces maladies sont le plus souvent reconnues par le dermatologue. En cas de modification de la peau que le dermatologue ne peut diagnostiquer par la simple observation, un prélèvement de la peau (une biopsie) peut être nécessaire pour aider au diagnostic.

Concernant les maladies du canal anal, les causes les plus fréquentes sont les hémorroïdes internes, les condylomes, la fissure anale ou encore les fistules anales à l’origine de suintements. En fait, toutes les lésions de la muqueuse du canal anal peuvent engendrer un prurit.

Des infections peuvent causer un prurit. Les mycoses sont une cause très fréquente de démangeaisons, elles profitent de l’humidité et de la macération pour se développer. Les oxyures sont des parasites se localisant dans le tube digestif et dont les femelles pondent la nuit dans le canal anal. C'est une cause fréquente de prurit chez les enfants mais également chez les adultes. Les infections sexuellement transmises à gonocoque, chlamydia ou encore l’herpès entraînent des suintements, des érosions voire des ulcérations à l’origine de démangeaisons et de douleurs.

Les condylomes ou crêtes de coq, correspondent à une infection à Papillomavirus sexuellement transmise donnant des lésions du canal anal ou de la marge anale ressemblant à des verrues. Lorsqu'ils sont nombreux, les condylomes peuvent macérer et gratter.

Enfin, près d’une fois sur deux aucune cause n’est retrouvée (on parle alors de prurit sine materia ou prurit essentiel).

Le prurit anal est-il bénin ?

Dans la majorité des cas oui, la cause du prurit anal est bénigne.

Cependant, l'apparition d'un saignement, d'une douleur, la sensation d'une pesanteur doivent inciter à aller consulter. Dans de rares cas, le prurit anal peut révéler un cancer de l'anus. Les personnes séropositifs pour le VIH mais également les personnes dont les défenses immunitaires sont faibles comme les transplantés d'organes sont plus à risque de développer ce cancer.

La maladie de Paget est un type rare de cancer le plus souvent limité à la peau qui peut se révéler par un prurit. Enfin, dans de rares cas le prurit peut être secondaire à un mélanome de la marge anale.

Comment traite-t-on le prurit anal ?

Le traitement du prurit anal dépend de sa cause. Par exemple, pour les causes liées à la peau, l'éviction d'un produit irritant ou allergisant et l'application d'une crème cicatrisante ou contenant de la cortisone sont le plus souvent efficaces sur les symptômes. Pafois il est difficile d’identifier le produit responsable de l'allergie et le dermatologue peut proposer des tests allergologiques. Si l’origine est infectieuse, on prescrit un traitement pour éradiquer le pathogène : un traitement antifongique local pour les mycoses etc. Lorsqu’aucune cause n'est identifiée, un traitement contre les oxyures peut être prescrit (on parle alors d'un traitement d'épreuve) car le parasite n'est pas toujours retrouvé. Les maladies du canal anal seront traitées.

Un traitement chirurgical peut parfois être indiqué en cas de maladie hémorroïdaire évoluée, de fissure anale ne répondant pas au traitement médical ou encore de fistule anale.

Dans tous les cas, quelle que soit la cause, des mesures d’hygiène simple permettent souvent de soulager les patients : ne pas gratter, nettoyer l’anus à l’eau tiède sans savon après être allé aux toilettes (et éviter au maximum de s’essuyant en frottant avec du papier hygiénique), utiliser un savon pH neutre pour la toilette de l’anus, éviter le port de sous-vêtements trop serrés et privilégier les sous-vêtements en coton.

Logo du Groupe MAG de la SFD

Partenaires institutionnels