communiqué HPV  : vaccination des garçons aussi
Logo SFDermato-Info
Tout
sur la peau,
c'est
dermato-info !
Logo de la Société Française de Dermatologie
Accueil ACTUALITÉS ENCYCLOPÉDIE TUTOS

éruption polymorphe de la grossesse

PUPPP

À propos de cet article :

Résumé

Il s' agit de l' ensemble des dermatites papuleuses et prurigineuses de la grossesse, (en dehors de la pemphigoïde de la grossesse).

Autrefois regroupées sous le terme anglais polymorphic urticarial papules and plaques of pregnancy : PUPPP, il s' agit d' éruptions inflammatoires bénignes survenant le plus souvent à la fin d' une première grossesse, sans danger pour le bébé.

Qu’est-ce que c’est ?

Comprendre

À quoi cela ressemble ?

C' est une éruption qui débute en fin de grossesse (dans 80 % des cas après 34 semaines d' aménorrhée) ou bien juste après l' accouchement, le plus souvent au cours d' une première grossesse, mais pas uniquement.

Les démangeaisons

Les démangeaisons sont intenses et gênent le sommeil, elles peuvent précéder de huit à 15 jours l' apparition des lésions de la peau.

L’éruption

L' éruption débute sur le ventre avec une atteinte préférentielle des vergetures, mais le nombril, le visage, les muqueuses ne sont pas atteints. Puis elle peut s' étendre au dos, au cou, aux membres supérieurs et inférieurs.

L' éruption est faite de petites papules roses ou rouges (taches en légère épaisseur), qui peuvent s' étaler et se rejoindre pour former des plaques, de plus grande taille.

Les vésicules, papules et les pustules

Des vésicules (toutes petites cloques) sont souvent présentes, en particulier au niveau de pieds et des mains mais elles restent de petite taille. Il n' y a pas de bulle (ampoule).

Les papules ressemblent souvent à celles de l' urticaire, mais des aspects variés sont possibles, d' où le terme « polymorphe ».

Des pustules (petites cloques remplies de liquide trouble) sont possibles.

éruption-polymorphe-grossesse_ventre_1
Eruption polymorphe la grossesse sur le ventre
éruption-polymorphe-grossesse_ventre_2
Eruption polymorphe la grossesse sur le ventre
éruption-polymorphe-grossesse_vésicule-plaque-rouge éruption-polymorphe-grossesse_vésicule-plaque-rouge
Eruption polymorphe la grossesse : vésicules, plaques rouges
éruption-polymorphe-grossesse_dos_1
Eruption polymorphe la grossesse : dos
éruption-polymorphe-grossesse_bras
Eruption polymorphe la grossesse : bras
éruption-polymorphe-grossesse_vésicule-talon
Eruption polymorphe la grossesse : vésicule sur le talon

Fréquence

C' est une éruption qui n' est pas fréquente (1% des grossesses environ) avec des degrés d' importance des lésions très variables.

Évolution de l’éruption

la cause est inconnue

L' éruption disparaît après l' accouchement le plus souvent dans les 15 jours, mais peut durer jusqu' à 6 semaines. La récidive lors des grossesses ultérieures est rare (5 %). La prise ultérieure de traitements hormonaux oestro-progestatifs (pilule contraceptive) ne déclenche pas de récidive.

L' éruption polymorphe de la grossesse est bien connue, mais son origine n’est pas connue.

Quels examens ?

Quand l' éruption est suffisamment typique, aucun examen complémentaire n' est nécessaire.

En cas de prurit isolé

Avec peu ou pas de lésions de la peau, un bilan sanguin hépatique est prescrit, à la recherche d' une cholestase de la grossesse (par accumulation de sels biliaires).

Quand il existe des bulles

Quand il existe des bulles (cloques/ampoules contenant un liquide clair) sur la peau, une biopsie (voir ce terme) avec l' immunofluorescence, pour rechercher des dépôts d' anticorps au niveau de la peau est pratiquée, ce qui permet de faire la différence entre une pemphigoïde de la grossesse, et une éruption polymorphe de la grossesse.

Risque pour l' enfant : l' éruption n' est pas contagieuse.

Il n' y a pas de risque pour le bébé, lié à la survenue de cette éruption polymorphe.

Quels traitements ?

Des crèmes dermocorticoïdes

Il repose sur l' utilisation de crèmes dermocorticoïdes, sans danger pour la mère ni pour l' enfant.

Ces crèmes sont appliquées largement, uniformément sur toutes les zones atteintes, une seule fois par jour (le soir par exemple). Elles soulagent bien les démangeaisons et les symptômes, en attendant la disparition spontanée de l' éruption après l' accouchement. Les crèmes hydratantes apaisantes pour le corps peuvent aider à soulager le prurit (le matin par exemple).

Il faut utiliser des crèmes dermocorticoïdes à activité forte, comme la bétaméthasone ou la diflucortolone.

Un traitement symptomatique du prurit par antihistaminique en comprimé peut être associé le soir au coucher (Loratadine par exemple).

lecrat.fr

L’essentiel à retenir

6 points

L' éruption polymorphe de la grossesse

  • survient le plus souvent à la fin d' une première grossesse.
  • est sans danger pour la mère et pour l' enfant, elle n' est pas contagieuse.
  • est faite de petites plaques rouges qui ressemblent à de l' urticaire, elle démange beaucoup.
  • dure quelques semaines et guérit spontanément après l' accouchement.
  • en général, ne récidive pas lors des grossesses ultérieures.

le traitement des symptômes repose sur l' application quotidienne d' une crème dermo-corticoïde.

  • Cet article vous-a-t-il été utile ?

Votre avis compte !

Cet avis ne sera pas diffusé sur ce site, mais uniquement transmis à notre comité rédactionnel.
Votre email ne sera utilisé que pour vous répondre uniquement si le comité le juge nécessaire.
Aucune demande d’avis médical ne sera répondue via ce formulaire, consultez un dermatologue.

Partenaires institutionnels