Ce site utilise des témoins de connexion (cookies) × en savoir +

dermato-info.fr, le site d'information de la société française de dermatologie

  • Préoccupation pour le traitement de la gale
    dans un contexte de recrudescence des cas

    Résumé

    Traitement de la gale

    Depuis de nombreux mois, la Société Française de Dermatologie s'alarme d'une recrudescence des cas de gale qui concerne aussi des institutions (maisons de retraite, hôpitaux…).

    La Société Française de Dermatologie ne peut également qu'appuyer les récents rapports émis par le Haut Comité de la Santé Publique soulignant les difficultés rencontrées par certaines familles pour se traiter efficacement, en raison de l'absence de prise en charge des traitements antiparasitaires locaux par l'Assurance maladie et de la méconnaissance des mesures associées.

    La mise en place d'un essai thérapeutique national qui devrait débuter en 2014, comparant l'Ivermectine orale à un antiparasitaire local de référence, devrait permettre de fournir des données de stratégie thérapeutique, et peut-être même, des éléments permettant de plaider pour un remboursement auprès des instances concernées.

    Dans l'attente, la rupture de stock persistante de l'Ascabiol® (benzoate de benzyle) est une préoccupation majeure car :

    1. 1. la proposition d'utilisation de l'Antiscabiosum enfants® issue de l'AMM allemande ne correspond pas aux données actuelles de la Science et à l'expérience clinique. En effet, il faudrait utiliser l'Antiscabiosum® sur le même schéma que l'Ascabiol®, à savoir deux applications à 7 à 10 jours d'intervalle, et non 3 jours de suite comme cela est préconisé.
    2. 2. le Spregal® (esdepallethrine) est un traitement local moins utilisé en raison de sa présentation en spray et nous ne disposons pas de données suffisantes sur son efficacité,
    3. 3. enfin, pour l'instant, l'accès à la Permétrine à 5% est extrêmement limité en France, même s'il est désormais possible via une ATU nominative, car sa prescription répond à des indications précises.

    La Société Française de Dermatologie souhaiterait que dès à présent, une cellule de crise soit mise en place pour définir des stratégies à court, moyen et long terme sur la prise en charge de la gale, tant au plan épidémiologique, qu'investigatif et thérapeutique.


    Pr Olivier CHOSIDOW
    Président de la SFD


    Pr Marie-Aleth RICHARD
    Secrétaire générale de la SFD


    Téléchargez l'avis officiel SFD [PDF, 69 ko] LA GALE, EN SAVOIR +

    Dernière mise à jour : 06-07-2017