Ce site utilise des témoins de connexion (cookies) × en savoir +

dermato-info.fr, le site d'information de la société française de dermatologie

UNE MALADIE

  • UNE MALADIE
  • UN CONSEIL
  • UNE ASSO
  • UN MÉDECIN
  • Flashs Actu

    AUGMENTATION ALARMANTE DES ALLERGIES AUX CONSERVATEURS

    Crèmes, shampooing, liquide vaisselle…
    Les dermatologues s’alarment de la hausse des cas d’allergie aux conservateurs présents dans les produits du quotidien. Les bébés sont les plus touchés.

    [Fréquence Médicale,
    www.frequencemedicale.com/]

    ECOUTER

    ALLERGIE : COMMUNIQUÉ SFD

    Suite au dossier paru dans 60 Millions de consommateurs et repris dans certains médias ce matin du 23/10/2014, la SFD a réalisé un communiqué de presse.

    [Pr Annick BARBAUD,
    Présidente du Groupe Dermato-allergologie de la SFD
    Pr Olivier CHOSIDOW,
    Président de la SFD]

    CONSULTER

    L'ALLERGIE À L'IODE N'EXISTE PAS

    Nous mangeons du sel iodé tous les jours et nous n’avons aucune réaction allergique.
    Plusieurs produits contenant de l’iode peuvent induire une allergie. Pour autant, cette allergie n’est pas dûe à l’iode !
    - Vous avez fait une réaction allergique à un produit de contraste iodé (PCI) radiologique (scanner): cette allergie n’est pas dûe à l’iode mais à une autre molécule chimique du PCI.
    - Vous avez fait une réaction allergique à un antiseptique iodé : cette allergie n’est pas dûe à l’iode mais à une autre molécule chimique appelée povidone.
    - Vous avez fait une réaction allergique à des poissons ou à des fruits de mer : cette allergie n’est pas dûe à l’iode mais aux protéines de ces animaux.

    [Fabien PELLETIER, François AUBIN, Martine VIGAN, Service de Dermatologie, CHU de Besançon]

    En savoir +

    VARICELLES : RECOMMANDATIONS

    Mettez-vous à jour ! Voici les dernières recommandations à propos des soins locaux en cas de varicelle.

    [Eve PUZENAT, François AUBIN. Service de Dermatologie, CHU de Besançon]

    J'APPRENDS

    NUTRIVIGILANCE & DERMATOLOGIE

    Vous avez constaté un effet secondaire dermatologique suite à la prise d'un produit alimentaire concerné par la nutrivigilance ? Télédéclarez sur le site de l'ANSES.

    DÉCLARER UN EFFET SECONDAIRE

    COMPRENDRE LES LYMPHOMES CUTANÉS

    Le Groupe Français d'Étude des Lymphomes Cutanés s'associe à l’association de patients France Lymphome Espoir et publie un guide d'information très complet sur le sujet des lymphomes cutanés ; plus d'infos sur gfelc.org/patientinfo !

    TÉLÉCHARGER LE GUIDE INFO

    PSORIASIS

    L’été approche et avec lui cette volonté de profiter un maximum des rayons du soleil : ballades, sorties, vacances, plage… sont autant d’occasions souvent contrariées par un psoriasis. Bien que le soleil soit majoritairement bénéfique à cette maladie, il n’est pas si simple de s’assumer les jambes à découvert… Du 19 au 24 mai prochain, France Psoriasis lance une campagne d’information sur le psoriasis. A cette occasion, plusieurs animations virtuelles sont organisées dans le but d’améliorer la connaissance que nous avons de notre propre maladie, à mieux la soigner et à mieux l’assumer.

    Psoriasis : en mai, fais ce qu’il te plait !

    MISE EN CAUSE DU GARDASIL

    LES EXPERTS RÉPONDENT POINT PAR POINT 420 médecins signent une lettre au Président de la République. Ils réclament une mission parlementaire afin d’obtenir plus d’informations sur le bénéfice et les risques du vaccin Gardasil. La réponse des autorités sanitaires.

    Ecouter l'interview sur Fréquence M +

    ACNÉ ET ISOTRÉTINOÏNE

    Prenez connaissance du communiqué de presse de la Societé Française de Dermatologie sur l'acné et le traitement par isotrétinoïne orale.

    Lire le communiqué +

    FISH-THERAPY (pédicure)

    ATTENTION PRUDENCE : prenez connaissance de la position de la SFD et de l'ANSES sur la « Fish-Therapy » !

    En savoir +

    SAISINE DE LA HAS

    Les assos de patients agréées au niveau national peuvent saisir la Haute Autorité de Santé sur des sujets de santé publique qui les concernent. Pour prises en compte dans le programme de travail 2014 les demandes doivent parvenir avant le 26 juillet 2013.

    En savoir +

  • Allô docteur ?!

    Toutes les questions

  • La vidéo du mois

    tutoriel vidéo dermatologie

    Le dermatologue et la toxine botulinique Dr Véronique GRACIA

    Toutes les vidéos

  • À la une

  • Communiqué de presse

    Isotrétinoïne : nouvelles conditions de prescription et délivrance

    À la fin du mois de janvier 2015, les conditions de prescription et délivrance (CPD) de l’isotrétinoïne vont être modifiées (http://ansm.sante.fr/). L'Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) a décidé de restreindre la prescription initiale de l'isotrétinoïne par voie orale aux seuls dermatologues. En revanche, le renouvellement ne sera pas restreint aux dermatologues et pourra notamment, concerner les médecins généralistes.

    Cette décision a été prise par l’ANSM pour renforcer la prévention du risque tératogène de cette molécule au vu des données suivantes :

    • Une enquête de l’Assurance maladie montre via l’étude des remboursements des tests de grossesse dans un échantillon de 1.367 femmes de 11 à 50 ans, ayant débuté un traitement par isotrétinoïne orale entre 2007 et 2013, que seulement 37 % des femmes ont eu un test dans les 3 jours précédant l’instauration du traitement, 18 % n'ont eu aucun test de grossesse durant la totalité de la durée du traitement et 88 % n'en ont pas fait au cours des cinq semaines suivant l'arrêt du traitement.
    • Les enquêtes de pharmacovigilance entre 1987 et 2013 retrouvent 748 grossesses déclarées, dont 430 interrompues et 11 ayant conduit à des naissances avec des malformations. L’instauration du carnet patiente en 2009 a permis seulement une diminution du nombre de grossesses (47 sur la période 2009-11).

    En parallèle, il a été demandé aux laboratoires d’adjoindre aux documents réglementaires mis à disposition des dermatologues, un courrier de liaison entre dermatologue et médecin généraliste ; le but est de l’avertir du suivi particulier et des risques de cette molécule, dont les risques psychiatriques, des échelles ADRS (Adolescent Depression Rating Scale) étant mises à disposition. Ce questionnaire est considéré comme le « test le mieux validé pour aider à la détection d'un épisode dépressif caractérisé » chez l'adolescent dans les recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS) sur la prise en charge des troubles dépressifs de l'adolescent(1). Cette échelle est proposée en premier recours comme un outil d'aide au dialogue médecin-patient, une étude soutenue notamment par l’ANSM et la SFD ayant démontré son utilité et sa facilité d’utilisation par les médecins et les patients(2).

    Par ailleurs, l’actualisation des recommandations sur la prise en charge de l’acné proposée (Cf. Communiqués de presse de la SFD en février et octobre 2013) et menée par la Société Française de Dermatologie qui sera disponible au 2ème trimestre 2015, prendra en compte ces informations.


    Dr Laurence LE CLEACH
    Présidente de l’aRED (association Recommandations En Dermatologie)


    (1) Manifestations dépressives à l’adolescence : repérage, diagnostic et prise en charge en soins de premier recours. Recommandations de bonnes pratiques HAS. Novembre 2014.

    (2) Micallef J, Lapeyre-Mestre M, Revah-Levy A, Castot A, Jouve E, Dreno B, Chosidow O. Vers une meilleure prise en charge des patients sous isotretinoine ? Etude d’acceptabilité d’une conduite pratique de surveillance des troubles dépressifs en consultation de dermatologie pour acné sévère. Communication aux Journées Dermatologiques de Paris 2014, 9-13 Décembre. Annales de Dermatologie et de Vénérologie 2014; 141 :S248

    Téléchargez le communiqué [PDF, 141 ko]