Ce site utilise des témoins de connexion (cookies) × en savoir +

dermato-info.fr, le site d'information de la société française de dermatologie

  • Mon dermatologue
    Quand le consulter ?

    Résumé

    Le dermatologue est le médecin spécialiste de la peau. Son champ d'activité englobe également les ongles, le cuir chevelu, les muqueuses de la bouche et des organes génitaux. C'est le spécialiste des cancers de la peau. Le dermatologue traite également les maladies sexuellement transmissibles. C'est aussi le spécialiste de l'esthétique de la peau ; il est compétent pour corriger les imperfections provoquées par l'âge et le soleil ou les séquelles des maladies de la peau.

    La consultation de dermatologie

    LA DERMATOLOGIE, UNE SPÉCIALITÉ AU LARGE CHAMP D'ACTION

    Le dermatologue est le médecin spécialiste de la peau. Son champ d'activité englobe également les ongles, le cuir chevelu, les muqueuses de la bouche et des organes génitaux. C'est le spécialiste des cancers de la peau. Le dermatologue traite également les maladies sexuellement transmissibles. C'est aussi le spécialiste de l'esthétique de la peau ; il est compétent pour corriger les imperfections provoquées par l'âge et le soleil ou les séquelles des maladies de la peau.

    Le dermatologue est un médecin exerçant à la fois une spécialité médicale très large, du fait du nombre élevé de maladies pouvant s'exprimer par des problèmes dermatologiques, et une spécialité chirurgicale qui lui permet d'intervenir de façon curative, préventive ou esthétique sur des lésions dermatologiques au premier rang desquelles les tumeurs et cancers cutanés. Une spécialité dans laquelle, au niveau international, les dermatologues français sont les pionniers de nombreuses découvertes et avancées médicales.

    Une activité plurielle

    Le dermatologue soigne les maladies de la peau, des muqueuses, des cheveux et des ongles. Un domaine très vaste puisque la peau est l'organe le plus important de l'organisme en taille et qu'elle peut souffrir directement ou indirectement de nombreuses pathologies.

    On peut consulter un dermatologue dès lors que l'on constate quelque chose d'anormal : de l'acné, un grain de beauté qui change d'aspect, une chute de cheveux… Le dermatologue peut également être consulté pour un conseil ou une intervention dans le domaine de l'esthétique de la peau.

    Comment se déroule une consultation ?

    Comme tous les médecins, le dermatologue débute toujours sa consultation en interrogeant le malade sur ses symptômes et ses antécédents personnels et familiaux. Le dermatologue s'intéressera aussi aux agressions que peut subir la peau de son malade, du fait de l'utilisation de certains produits de beauté, de la prise de médicaments ou de sa profession.

    Ensuite, il procèdera à l'examen physique. C'est le temps essentiel de la consultation. Son expertise clinique permettra dans la grande majorité des cas de porter ou d'orienter le diagnostic. Il pourra parfois utiliser un dermoscope (accéder au chapitre et à la vidéo sur la l'imagerie cutanée) ou avoir recours à des examens complémentaires au premier rang desquels le prélèvement de peau pour examen au microscope. (accéder au chapitre et à la vidéo sur la biopsie de la peau)

    Une fois le diagnostic établi, il proposera à son patient un traitement intégrant les données actuelles de la médecine et les recommandations établies par ses confrères réunis au sein de sociétés savantes, comme la Société française de dermatologie. Il assurera ensuite le suivi du traitement et le lien avec ses confrères, médecin traitant ou médecin hospitalier.

    Répondre aux attentes des patients

    En dermatologie particulièrement, les besoins et les attentes des patients sont nombreux car les problèmes liés à la peau peuvent retentir fortement sur la vie quotidienne, familiale, personnelle, sociale ou professionnelle et parfois sexuelle. Les patients attendent avant tout d'être soulagés et traités pour un problème dermatologique, mais aussi que soit prise en compte la dimension esthétique de leur peau. Le dermatologue a aussi à répondre à des attentes de personnes en bonne santé mais ayant une attente de prise en charge esthétique.

    Le dermatologue chirurgien

    Le dermatologue est un spécialiste qui est régulièrement amené à prélever un fragment de peau (accéder au chapitre et à la vidéo sur la biopsie de la peau) pour aider au diagnostic ou confirmer le caractère cancéreux d'une lésion suspecte. Il peut aussi pratiquer des interventions plus importantes visant à retirer des tumeurs plus ou moins volumineuses, bénignes ou cancéreuses. Pour certaines interventions le dermatologue pourra orienter son malade vers un confrère, dermatologue à forte activité chirurgicale ou chirurgien.

    Les outils du dermatologue

    Le dermatologue utilise avant tout son sens de l'observation et de l'analyse des lésions cutanées. Il pourra parfois s'aider d'instruments lui permettant d'améliorer sa vision tel le dermoscope (ou dermatoscope).(accéder au chapitre et à la vidéo sur la l'imagerie cutanée)

    Le dermatologue aura aussi souvent recours à la biopsie de peau pour prélever un morceau d'une lésion cutanée et la faire analyser par un médecin anatomo-pathologique, qui étudiera le prélèvement au microscope. Pour cela, il utilise du matériel de chirurgie dermatologique : bistouri, ciseaux, curettes, cupules, pinces, compresses… Il peut utiliser du matériel jetable à usage unique ou du matériel réutilisable stérile. (accéder au chapitre et à la vidéo sur la biopsie de la peau)

    L'autre outil présent presque systématiquement dans les cabinets de dermatologie est l'azote liquide.(accéder au chapitre et à la vidéo sur le traitement par le froid) Conservée dans un récipient permettant de la maintenir au froid, elle sert à brûler les verrues, les taches ou de petites tumeurs superficielles.

    Les lasers font partie de l'arsenal de certains dermatologues. Ils permettent selon leur configuration, de traiter certaines tumeurs, la couperose ou les rougeurs, de retirer des tatouages, d'estomper cicatrices d'acné, ridules et taches ou encore de pratiquer des épilations. (accéder au chapitre et à la vidéo sur les lasers)

    Enfin, les dermatologues peuvent proposer des peelings, utiliser des produits injectables que ce soit de la toxine botulique, (accéder au chapitre et à la vidéo sur la toxine botulique) de l'acide hyaluronique ou d'autres produits spécialisés. (accéder au chapitre et à la vidéo sur les produits de comblement)

    Le dermatologue au cœur du système de soin

    Le dermatologue est au cœur du diagnostic et du traitement des maladies de peau et va interagir avec d'autres professionnels de santé : anatomopathologiste pour l'analyse des biopsies cutanées et des tumeurs qu'il a retirées, dermatologue hospitalier pour un cas complexe ou un traitement particulier, confrère d'une autre spécialité, médecin généraliste pour le suivi, et l'infirmière pour les soins.

    Un vaste champ d'intervention

    Voici une liste non exhaustive des problèmes que peut prendre en charge le dermatologue :

    • les maladies inflammatoires de la peau telles que l'eczéma de contact et la dermatite atopique, l'urticaire, l'acné, la dermite séborrhéique , la rosacée, la couperose et l'érythrose, le psoriasis de la peau, du cuir chevelu, des organes génitaux et des ongles, le lichen plan de la peau de la bouche, du cuir chevelu, des organes génitaux et des ongles, les maladies bulleuses
    • les grains de beauté, les lésions pré-cancéreuses, les cancers de la peau (carcinome baso-cellulaire, carcinome spinocellualire, mélanome). Il est aussi le spécialiste de la prévention solaire
    • les troubles de la coloration de la peau : taches blanches (vitiligo) et taches brunes (nævus, pigmentation liée au soleil…)
    • les maladies infectieuses de la peau dans lesquelles on distingue les maladies dues à des bactéries (tels qu'impétigo, lymphangite, furoncle, abcès, anthrax…), celles dues à des champignons ou mycoses (candidoses ou dermatophytes ) atteignant la peau, les muqueuses, le cuir chevelu et les ongles, celles dues à des parasites (tels que gale, poux et pédiculose du pubis, maladies tropicales) et celles dues à des virus (tels qu'herpès buccal ou génital, zona, varicelle, VIH…)
    • les maladies congénitales ou génétiques de la peau telles les épidermolyses bulleuses congénitales, les ichtyoses ou la neurofibromatose et les autres maladies rares
    • les réactions de la peau aux prises médicamenteuses (toxidermies)
    • les maladies du cuir chevelu et des cheveux (eczéma, psoriasis, lichen, réactions médicamenteuses…), la pelade, l'alopécie androgénétique…
    • les maladies des ongles telles que les localisations unguéales des maladies de peau (eczéma, psoriasis, lichen, réactions médicamenteuses…), les localisations aux ongles de maladies osseuses, les excroissances bénignes et les tumeurs malignes des ongles…
    • les maladies de la bouche et des lèvres comme l'herpès labial et buccal, les localisations buccales des dermatoses (lichen, pemphigus, pemphigoïde bulleuse, toxidermies…), les kératoses et les verrues
    • les maladies des organes génitaux des hommes et des femmes telles que les mycoses, les infections sexuellement transmissibles (IST) (condylomes, herpès, uréthrites, syphilis, VIH) ou encore les localisations génitales des maladies de peau (eczéma, psoriasis, lichen, réactions médicamenteuses…).

    Dernière mise à jour : 06-07-2017